Taroudant

Les jardins cachés de Taroudant
Reportage pour les pages Voyage de Libération.

La cité connue pour son mur d’enceinte en pisé dissimule une multitude d’espaces verdoyants, secs ou luxuriants, qui évoquent souvent le jardin originel. Le paradis était un jardin, dit-on. Alors Taroudant ne doit pas être très loin du paradis. Dans le sud du Maroc, entre le grand et le petit Atlas, entre Agadir à l’ouest et Ouarzazate à l’est, s’épanouissent de manière inattendue ces endroits où l’eau, même rare, permet de recréer quelque chose qui ressemble à l’endroit où Eve et Adam ont pu vivre un temps en toute innocence. Il y a tant de jardins à Taroudant, ouverts ou fermés, accessibles ou inaccessibles, secs ou luxuriants, que l’on se dit que le premier d’entre eux se trouvait peut-être là.
Afficher

Taroudant

infos thumbnails back